Le premier lauréat du prix

Eneko Hiriart est un jeune chercheur de 32 ans, actuellement en post-doctorat à l’université d’Aix-Marseille. Dès son enfance, il voyage dans l’espace et le temps sur les pages de l’Illiade et l’Odyssée, se passionne pour l’Histoire de l’Antiquité, la Mésopotamie, l’Égypte et la numismatique. Adolescent, il participe à des sorties culturelles grâce à des associations locales : « je visitais des sites patrimoniaux, des châteaux, des églises. À Rome, lors d’un voyage, je suis fasciné par la basilique Saint-Clément dont les vestiges m’invitent à la découverte de quinze siècles d’histoire ». Aussi, Eneko passe une licence d’Histoire à l’université du Pays basque (Espagne) et un master en Archéologie à l’université Bordeaux-Montaigne (UBM). Il participe à de nombreuses fouilles archéologiques, dans des grottes du paléolithique, des sites de l’âge du Bronze et de l’âge du Fer. Bénéficiant d’un contrat doctoral et de plusieurs bourses, il effectue un doctorat à l’UBM, sous la direction de Francis Tassaux et Katherine Gruel, et passe sa thèse brillamment avec félicitations du Jury. Cours, séminaires, conférences, publications jalonnent son parcours. « Ma thèse sur « les pratiques économiques et monétaires entre l’Èbre et la Charente (Ve-Ier s. av. J.-C.) » cherche à comprendre comment l’arrivée de la monnaie révolutionne progressivement l’économie et la société. Mes recherches s’insèrent dans la continuité de celles initiées par Joseph Déchelette qui a été le premier à comparer des sites protohistoriques à l’échelle européenne. En accord avec cet héritage scientifique, mon attention se centre sur une approche du monde celtique dans son ensemble ».

L’archéologue Eneko Hiriart, lauréat du premier prix européen d’archéologie Joseph Déchelette, qui lui a été remis le 17 juin 2016 dans les murs de la bibliothèque du savant disparu en 1914, attenante au musée Joseph Déchelette, à Roanne (Loire). (cliché Antoine Maillier, ©Bibracte 2016)

L’archéologue Eneko Hiriart, lauréat du premier prix européen d’archéologie Joseph Déchelette, qui lui a été remis le 17 juin 2016 dans les murs de la bibliothèque du savant disparu en 1914, attenante au musée Joseph Déchelette, à Roanne (Loire).
(cliché Antoine Maillier, ©Bibracte 2016)