Remise du 2e Prix Européen d’Archéologie Joseph Déchelette

Mis en avant

Le vendredi 15 juin, jour du lancement des Journées nationales de l’Archéologie 2018, a été choisi pour décerner le 2e Prix européen d’Archéologie Joseph Déchelette, à la lauréate Sasja van der Vaart-Verschoof, docteur de l’université de Leyde (Pays-Bas).

Le prix créé en 2016 et remis tous les deux ans vise à mettre en avant les travaux d’un jeune archéologue, en le soutenant au moment critique de la carrière de tout chercheur qui est celui qui suit la soutenance de sa thèse de doctorat. À l’issue d’un appel à candidatures lancé à l’automne 2017, le jury réuni le 25 avril dernier a dû départager trente-six candidats émanant de dix pays

Le jury a décidé à l’unanimité de décerner le prix Sasja van der Vaart-Verschoof, docteur de l’université de Leyde, avec l’appréciation suivante :
La thèse de Sasja van der Vaart-Verschoof, soutenue en 2017 à l’Universiteit Leiden (Pays-Bas) et déjà publiée, renouvelle l’étude des débuts de l’âge du Fer (IXe – VIIe siècles avant notre ère) en proposant une analyse originale des rituels funéraires de l’élite qui apparaît à cette période sur une vaste portion du territoire européen (le domaine dit «hallstattien» et ses marges). Menée dans une perspective résolument européenne, cette recherche montre que l’émergence de l’élite s’appuie sur des relations régulières à l’échelle inter-régionale. Avec le soutien du prix, Sasja van der Vaart-Verschoof se propose d’élargir son enquête dans une approche pluridisciplinaire afin de préciser la nature des liens entre les membres de cette aristocratie qui imprime une vitalité nouvelle aux régions concernées en orientant durablement leur développement socio-économique.

La lauréate s’est vu remettre un chèque de 10.000 €, émanant de l’association Joseph-Déchelette, fondatrice du prix, et de plusieurs de ses partenaires : le ministère de la Culture associé à Bibracte et le Römisch-germanisches Zentralmuseum (Mayence). D’autres partenaires du prix gratifient la lauréate de séjours de recherche dans leurs locaux.

Télécharger le communiqué de presse au format PDF

Sasja van der Vaart-Verschoof est une jeune universitaire néerlando-américaine âgée de 31 ans qui a récemment obtenu son doctorat à la Faculté d’archéologie de l’Université de Leyde, avec un mémoire sur les sépultures de l’élite du début de l’âge du fer des Pays-Bas (cliché : Bibracte/A.Maillier 2018).

Remise du premier prix européen d’archéologie Joseph Déchelette

Le vendredi 17 juin, jour du lancement des Journées nationales de l’Archéologie 2016, a été choisi pour décerner le nouveau Prix européen d’Archéologie Joseph DécheletteCe prix vise à mettre en avant les travaux d’un jeune archéologue, en le soutenant au moment critique de la carrière de tout chercheur qui est celui qui suit la soutenance de sa thèse de doctorat. À l’issue d’un appel à candidatures mené à l’automne 2015, le jury réuni le 26 avril dernier a dû départager vingt-sept candidats émanant de huit pays.

 Le jury a décidé à l’unanimité de décerner le prix 2016 à Eneko Hiriart, docteur de l’université Bordeaux Montaigne (laboratoire Ausonius). Au-delà de la qualité de la thèse du lauréat, soutenue en 2014, le jury a retenu le caractère ambitieux et réaliste de son projet de recherche, qui renouvelle la compréhension de l’émergence de la monnaie dans l’Europe protohistorique, dans une approche archéologique systémique qui dépasse largement l’approche numismatique traditionnelle et contribue à nourrir les réflexions actuellement en cours sur les premières formes urbaines dans le monde celtique. Le lauréat a reçu vendredi 17 juin une gratification de 10.000 € en présence de différentes autorités : Yves Nicolin, député-maire de Roanne, Benoît Kaplan, sous-directeur de l’archéologie au ministère de la Culture et de la Communication, Gilles Déchelette, président de l’association Joseph-Déchelette, et de nombreux représentants de la communauté archéologique.

Télécharger le communiqué de presse au format PDF

L’archéologue Eneko Hiriart, lauréat du premier prix européen d’archéologie Joseph Déchelette, reçoit le diplôme du prix des mains de M. Gilles Déchelette, président de l’association Joseph-­‐Déchelette, sous le regard de M. Allard Mees, chercheur au musée romain-­‐Germanique de Mayence (Allemagne). La cérémonie s’est tenue le 17 juin 2016 dans les murs de la bibliothèque du savant disparu en 1914, attenante au musée Joseph Déchelette, à Roanne (Loire). (cliché Antoine Maillier, ©Bibracte 2016)

L’archéologue Eneko Hiriart, lauréat du premier prix européen d’archéologie Joseph Déchelette, reçoit le diplôme du prix des mains de M. Gilles Déchelette, président de l’association Joseph Déchelette, sous le regard de M. Allard Mees, chercheur au musée romain ­Germanique de Mayence (Allemagne). La cérémonie s’est tenue le 17 juin 2016 dans les murs de la bibliothèque du savant disparu en 1914, attenante au musée Joseph Déchelette, à Roanne (Loire).
(cliché Antoine Maillier, ©Bibracte 2016)

Prix européen d’archéologie Joseph Déchelette

Archéologue de renom international, Joseph Déchelette (1862-1914) fut notamment un des fondateurs de l’archéologie protohistorique européenne. Créée en 2010 à l’initiative de son petit neveu Édouard Déchelette(†), l’Association Déchelette souhaite entretenir la mémoire de ce grand savant et promouvoir la discipline qu’il affectionnait. Pour cela, elle s’est associée à différents partenaires pour instituer un Prix Joseph Déchelette destiné à mettre en avant la recherche doctorale d’un jeune archéologue.

Les partenaires sont les suivants : le ministère de la culture et de la communication ; la ville de Roanne / musée Joseph-Déchelette, Roanne ; le Römisch-germanisches Zentralmuseum (RGZM) ; la société des amis du musée Joseph Déchelette et de la médiathèque de Roanne (A2MR) ; le Laténium, parc et musée d’archéologie, institution de la République et Canton de Neuchâtel, Suisse ; l’association pour les recherches sur l’âge du Bronze (APRAB) ; l’association française pour l’étude de l’âge du Fer (AFEAF) ; l’European Association of Archaeologists ; Bibracte EPCC.

Le prix se veut largement ouvert à la communauté archéologique européenne. Ses critères d’attribution comprennent les valeurs qui distinguèrent Joseph Déchelette : ouverture d’esprit, dimension européenne de la réflexion, rigueur intellectuelle, sens pratique.