Le lauréat du 4e Prix européen d’Archéologie Joseph Déchelette proclamé dans le cadre des Journées européennes de l’Archéologie le 18 juin au musée Joseph Déchelette – Roanne

Thibaud POIGT, lauréat du 4e prix européen Joseph Déchelette

Thibaud POIGT lors de la remise du prix européen d’archéologie Joseph Déchelette, le 18 juin 2022

Originaire du village de Hastingues dans les Landes, Thibaud Poigt s’intéresse dès l’enfance aux vestiges matériels des époques anciennes. Après une formation scientifique au lycée, il intègre en 2007 la licence d’Histoire de l’Art et d’Archéologie de l’université Bordeaux Montaigne. Il se forme ensuite à la recherche et le travail de terrain, notamment auprès d’Alexis Gorgues sur le site de Malvieu (Saint-Pons-de-Thomières, Hérault). C’est à ses côtés qu’il se lance dans un mémoire de Master consacré aux marqueurs de pratiques de production et d’échange déposés en contexte funéraire au cours de l’âge du Fer. Avec déjà une dimension européenne, puisqu’il travaille sur les territoires français et espagnols. Ce travail universitaire l’amène à étudier des poids de balance déposés dans des tombes de la période Ibérique sur le littoral valencien. Il constate alors l’hétérogénéité des données sur le sujet à l’échelle européenne : le sujet de sa thèse est alors trouvé ! Il écrit un premier projet de recherche en 2013, puis s’inscrit en thèse sans financement à l’université Toulouse – Jean Jaurès en 2014, sous la co-direction de Pierre-Yves Milcent et d’Alexis Gorgues. En 2015, il décroche une bourse d’un mois de la Casa de Velázquez (Madrid) qui lui permet de sillonner l’Espagne pour étudier des instruments de pesée conservés dans différents musées et collections. L’année suivante, il intègre l’École des Hautes Études Hispaniques et Ibériques (EHEHI) de la Casa de Velázquez en tant que membre pour une durée de deux ans. Il soutient finalement sa thèse en septembre 2019, et la publie au printemps 2022 dans la collection numérique Dan@ des éditions Ausonius.

Born in the village of Hastingues in the Landes area (SW France), Thibaud POIGT has been interested in the material remains of ancient times since childhood. After a scientific education, he joined the History of Art and Archaeology degree at Bordeaux-Montaigne University in 2007. He then trained in research and fieldwork, notably with Alexis Gorgues on the site of Malvieu (Saint-Pons-de-Thomières, Hérault). It was with him that he began a Master’s thesis devoted to the markers of production and exchange practices deposited in a funerary context during the Iron Age. The thesis already had a European dimension, as he was working on French and Spanish territories. This academic work led him to study the scale weights deposited in tombs from the Iberian period on the Valencian coast. He then noticed the heterogeneity of the data on the subject on a European scale: the subject of his thesis was then found! He wrote a first research project in 2013, then enrolled in an unfunded thesis at the University of Toulouse – Jean Jaurès in 2014, under the co-direction of Pierre-Yves Milcent and Alexis Gorgues. In 2015, he was awarded a one-month scholarship from the Casa de Velázquez (Madrid), which allowed him to travel around Spain to study weighing instruments kept in various museums and collections. The following year, he joined the Ecole des Hautes Etudes Hispaniques et Ibériques (EHEHI) of the Casa de Velázquez as a member for two years. He finally defended his thesis in September 2019, and published it in spring 2022 in the digital collection Dan@ of Ausonius Editions.

Sa thèse a pour objet : Les instruments de pesée en Europe occidentale aux Âges des Métaux (XIVe-IIIe s. av. n.è.). Conception, usages et utilisateurs.  Le jury du prix a apprécié cette thèse originale autant par son sujet que par le protocole d’analyse mis en place. Elle propose en effet une vision renouvelée des échanges et de l’économie des sociétés protohistoriques, en développant une approche archéologique et anthropologique subtile pour appréhender l’histoire longue des modalités de mesure de la valeur dans les sociétés dépourvues d’écriture et de systèmes monétaires institutionnalisés.

“Thibaud POIGT defended in 2019 at the universities of Toulouse – Jean Jaurès and Bordeaux – Montaigne a PhD thesis entitled: “Weighing instruments in Western Europe during the Metal Ages (14th-3rd century BC). Design, uses and users.”  This thesis is original as much for its subject as for the analysis protocol used. It offers a renewed vision of the exchanges and economy of protohistoric societies, by developing a subtle archaeological and anthropological approach to apprehend the long history of the modalities of value measurement in societies without writing and institutionalised monetary systems.     

Le jury du 4e prix Joseph Déchelette était composé de :

  • Anne-Marie Adam, professeur émérite à l’université de Strasbourg, présidente du conseil scientifique de Bibracte, représentant Bibracte, présidente du jury
  • Sophia Adams, conservatrice au British Museum, membre du conseil de la Prehistoric Society, représentant celle-ci
  • Philippe Barral, professeur à l’université de Franche-Comté, président de l’association française pour l’étude de l’âge du Fer (AFEAF), représentant l’AFEAF
  • Gilles Déchelette, président de l’association Joseph Déchelette, représentant l’association
  • François Fichet de Clairfontaine, inspecteur général de l’architecture et du patrimoine, représentant le ministère de la Culture
  • José Gomez de Soto, directeur de recherches émérite au CNRS, représentant la Société préhistorique française
  • Marc-Antoine Kaeser, professeur titulaire à l’université de Neuchâtel, directeur du Laténium, représentant le Laténium
  • Claude Mordant, professeur émérite à l’université de Bourgogne, président de l’association pour les recherches sur l’âge du Bronze (APRAB), représentant l’APRAB
  • Sandra Péré-Noguès, maître de conférences à l’université Jean-Jaurès – Toulouse, personnalité qualifiée
  • Daniel Roger, adjoint au directeur, responsable de la politique scientifique, représentant le musée d’Archéologie nationale          
  • Martin Schönfelder, chercheur au Römisch-Germanisches Zentralmuseum (RGZM, Mayence), représentant Barbara Busch, directrice
  • Vincent Guichard, directeur général et directeur scientifique de Bibracte, secrétaire du jury (sans voix délibérative)

Le jury a aussi particulièrement été convaincu par l’ambition proposée par le lauréat pour les nouvelles recherches qu’il compte développer dans le prolongement de son doctorat, ainsi que par l’adéquation parfaite de son dossier aux valeurs associées aux prix Joseph-Déchelette : dimension européenne de la réflexion, sens pratique, rigueur intellectuelle. Le jury note encore que le lauréat est très investi dans la vie de la communauté scientifique, au moyen de publications et de nombreuses interventions lors de colloques.

The jury also particularly appreciated the ambition proposed by the laureate for the new research he intends to develop as an extension of his doctorate, as well as the perfect match between his application and the values associated with the Joseph-Déchelette Prize: European dimension of reflection, practical sense, intellectual rigour. The jury also noted that the prize winner is very involved in the life of the scientific community, through publications and numerous presentations at conferences.”

Le prix est doté d’une enveloppe de 10.000 € se répartissant ainsi : le Ministère de la Culture pour 4.000 €, l’association Joseph Déchelette pour 4.000 € et le Römisch-Germanisches Zentralmuseum (RGZM, Mayence) pour 2.000 €. La diversité des partenaires témoigne de l’ancrage européen du prix.

S’y ajoutent plusieurs gratifications en nature sous la forme de séjours de recherche dans des institutions européennes – musée d’Archéologie nationale, RGZM, Laténium (Suisse), Bibracte, sans oublier la bibliothèque du musée de beaux-arts et d’archéologie Joseph Déchelette, d’une exceptionnelle richesse.

The prize is endowed with €10,000, distributed as follows: the Joseph-Déchelette association for €4,000, the French Ministry of Culture and Communication for €4,000 and the Römisch-germanisches Zentralmuseum (RGZM, Mainz) for €2,000.

In addition, there are also a number of in-kind rewards in the form of research stays in European institutions – the Musée d’Archéologie nationale (F), RGZM, Laténium (CH), Bibracte (F), not forgetting the library of the exceptionally rich Joseph-Déchelette Museum of Archaeology and Fine Arts.

Télécharger le communiqué de presse au format PDF



Citer ce billet
Sébastien Durost (2022, 23 juin). Le lauréat du 4e Prix européen d’Archéologie Joseph Déchelette proclamé dans le cadre des Journées européennes de l’Archéologie le 18 juin au musée Joseph Déchelette – Roanne. Prix européen d'archéologie Joseph Déchelette. Consulté le 28 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nhgh

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.