Parution de “La construction d’une archéologie européenne (1865-1914). Colloque en hommage à Joseph Déchelette”

Cet ouvrage, sous la direction de S. Péré-Noguès, réunit les communications présentées lors du colloque « La construction d’une archéologie européenne (1865-1914) », colloque qui s’est tenu à Roanne pour commémorer le centenaire de la disparition de Joseph Déchelette, dont l’oeuvre majeure, le Manuel d’archéologie préhistorique, celtique et gallo-romaine, a largement contribué à l’essor de la protohistoire. Toutes ces études visent à comprendre comment s’est construite et affirmée une archéologie protohistorique en Europe à travers ses cadres institutionnels, ses enjeux scientifiques et politiques, ainsi que ses réseaux d’érudits et de savants. Elles sont aussi une synthèse des multiples travaux réalisés dans le cadre du PCR « Archives et correspondance de Joseph Déchelette ».

Introduction (Sandra Péré-Noguès)

L’émergence d’une archéologie protohistorique en France et en Europe

La Province savante et les Antiquités nationales. Droit d’inventaire (Serge Lewuillon †)

La Commission de Topographie des Gaules. Une actrice du mouvement de légitimation scientifique des études préhistoriques (Arnaud Hurel)

Joseph Déchelette, le Musée des Antiquités nationales et la naissance de l’archéologie gauloise (Laurent Olivier)

Le Ve Congrès international d’Anthropologie et d’Archéologie préhistoriques de Bologne en 1871 et l’origine controversée de l’archéologie gauloise en Italie (Thierry Lejars)

La collection Chierici (musée d’Archéologie nationale-domaine national de Saint-Germain-en-Laye) : échanges et réflexions scientifiques autour de l’âge du Fer et d’un « pur » âge du Bronze en Italie (Veronica Cicolani)

La Tène, ou la construction d’un site éponyme (Marc-Antoine Kaeser)

Les enjeux scientifiques de l’archéologie protohistorique 

La construcción de la protohistoria española (1861-1932) y la obra de Joseph Déchelette (Gonzalo Ruiz Zapatero)

Qu’est-ce que nous connaissons de la société des oppida ? Réflexions sociologiques et philosophiques sur l’architecture de Bibracte (Sabine Rieckhoff)

The naming of ‘Celtic Art’ (John Collis)

Les peuples protohistoriques, entre autochtonie et migrations : de l’empire ligure de Camille Jullian à la « civilisation celtique » de Joseph Déchelette (Réjane Roure et Gilbert Kaenel)

Une vie savante européenne à l’épreuve de la guerre

Le tissu scientifique à l’épreuve de la Grande Guerre : le cas des réseaux de correspondance de Franz Cumont (Corinne Bonnet)

Les réseaux d’Emile Espérandieu et la guerre de 1914-1918 (Marianne Altit-Morvillez)

Maudite guerre ou discipline maudite? Mythe et réelles origines de l’éclipse de l’archéologie protohistorique française au début du XXe siècle (Pierre-Yves Milcent)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.